Conditions générales de vente | Détaillants

Dispositions générales, champ d'application

  • Les présentes conditions générales de vente (CGV) s'appliquent à toutes les relations commerciales de la société Beefer Grillgeräte GmbH (ci-après également dénommée "Beefer") avec les clients de Beefer (" l'acheteur"). Les CGV ne s'appliquent que si l'acheteur est un entrepreneur (article 14 du Code civil allemand), une personne morale de droit public ou un fonds spécial de droit public.
  • Les CGV s'appliquent en particulier à tous les contrats de vente et/ou de livraison de biens meubles ("marchandises"), indépendamment du fait que Beefer fabrique les marchandises elle-même ou les achète à des fournisseurs de composants (articles 433 et 651 du Code civil allemand). Sauf accord contraire, les CGV s'appliquent en tant que contrat-cadre dans la version en vigueur au moment de la commande par l'acheteur (consultable sur [www.beefer.de/...]), y compris pour les contrats futurs similaires, sans que Beefer ne soit obligé de s'y référer à nouveau dans chaque cas particulier.

Les CGV de Beefer sont exclusivement applicables. Les conditions générales de l'acheteur qui s'en écartent, s'y opposent ou les complètent ne font partie intégrante du contrat que si et dans la mesure où Beefer a explicitement donné son accord à leur application. Cette exigence de consentement s'applique dans tous les cas, y compris, mais sans s'y limiter, dans les cas où Beefer effectue la livraison à l'Acheteur tout en ayant connaissance des CG de l'Acheteur.

  • Toutes les déclarations et notifications juridiquement pertinentes que l'acheteur doit faire à Beefer après la conclusion du contrat (par exemple, la fixation de délais, les notifications de défauts, la déclaration de retrait ou de réduction de prix) nécessitent la forme écrite pour être efficaces.
  • Conclusion de l'accord

  • La commande de marchandises par l'acheteur est considérée comme une offre contractuelle ferme. Sauf disposition contraire dans le bon de commande, Beefer est en droit d'accepter cette offre contractuelle dans un délai de 14 jours à compter de sa réception par Beefer.
  • L'acceptation peut être déclarée soit par écrit (par exemple au moyen d'une confirmation de commande), soit par la livraison des marchandises à l'acheteur.
  • Délai de livraison et défaut de livraison

  • Les éventuels délais de livraison sont convenus individuellement et/ou précisés par Beefer lors de l'acceptation de la commande. Si tel n'est pas le cas, la livraison sera effectuée dès que les marchandises commandées seront disponibles.
  • Si, pour des raisons qui ne lui sont pas imputables, Beefer n'est pas en mesure de respecter des délais de livraison contraignants (indisponibilité du service), Beefer en informera l'acheteur sans délai, en lui communiquant le nouveau délai de livraison prévu. Si le service n'est pas disponible, même dans le nouveau délai de livraison, Beefer a le droit de résilier le contrat, en tout ou en partie ; tout service en retour déjà fourni par l'acheteur doit être remboursé à Beefer sans délai. Les cas dans lesquels la prestation est considérée comme indisponible au sens de la présente disposition sont notamment le fait que les fournisseurs de composants de Beefer ne procèdent pas à la livraison automatique en temps voulu lorsque Beefer a conclu une opération de couverture conforme, lorsque ni Beefer ni les fournisseurs de composants de Beefer ne sont en faute ou lorsque Beefer n'est pas tenu de procéder à l'approvisionnement dans le cas particulier.
  • Les droits de l'acheteur conformément à l'article 8 des présentes CGV et les droits légaux de Beefer, en particulier en cas d'exclusion de l'obligation d'exécution (par exemple en raison d'une impossibilité ou d'un caractère déraisonnable de l'exécution et/ou de la réparation), ne sont pas affectés.
  • Livraison, transfert des risques, acceptation, défaut d'acceptation

  • La livraison s'effectue au départ de l'usine ; ce lieu est également le lieu d'exécution de la livraison et, le cas échéant, de la cure. Sur demande et aux frais de l'acheteur, les marchandises sont expédiées vers un autre lieu de destination (expédition de vente). Sauf accord contraire, Beefer a le droit de définir lui-même le type d'expédition (y compris, mais sans s'y limiter, les entreprises de transport, l'itinéraire d'expédition, l'emballage).
  • Le risque de perte accidentelle et de détérioration accidentelle de la marchandise est transféré à l'acheteur au plus tard lors de la remise de la marchandise. Dans le cas d'une expédition de vente, le risque de perte accidentelle ou de détérioration accidentelle des marchandises, ainsi que le risque de retard, sont transférés au transitaire, au transporteur ou à toute autre personne ou institution chargée d'exécuter l'expédition dès la livraison des marchandises.
  • Prix et conditions de paiement

  • Sauf accord contraire dans chaque cas, les prix actuels de Beefer au moment de la conclusion du contrat s'appliquent, c'est-à-dire départ usine, plus la taxe sur la valeur ajoutée légale.
  • En cas d'expédition de vente (article 4, paragraphe 1), l'acheteur doit supporter les frais de transport départ usine et les frais de toute assurance de transport souhaitée par l'acheteur, le cas échéant. Les éventuels droits de douane, taxes, impôts et autres charges publiques sont à la charge de l'acheteur.
  • Le prix d'achat est dû et payable dans un délai de 8 jours à compter de la facturation et de la livraison et/ou de l'acceptation des marchandises. Toutefois, Beefer est en droit, à tout moment, même dans le cadre d'une relation commerciale en cours, d'effectuer une livraison donnée, en tout ou en partie, uniquement contre paiement anticipé. Toute réserve correspondante doit être déclarée par Beefer au plus tard avec la confirmation de la commande.
  • Les droits de compensation ou de rétention de l'acheteur ne sont valables que dans la mesure où la créance de l'acheteur a été constatée judiciairement ou est incontestée. Si la livraison présente des défauts, les droits d'opposition de l'acheteur, notamment en vertu de l'article 7 al. 6 phrase 2 des présentes CGV, ne sont pas affectés.
  • Si, après la conclusion du contrat, il apparaît (par exemple en raison d'une demande d'ouverture d'une procédure d'insolvabilité) que le droit de Beefer à réclamer le prix d'achat est compromis par l'incapacité de l'acheteur à s'exécuter, Beefer est en droit, conformément aux dispositions légales, de refuser l'exécution et, le cas échéant après fixation d'un délai, de résilier le contrat (article 321 du BGB). En cas de contrats portant sur la fabrication d'articles non substituables (productions individuelles), Beefer peut immédiatement déclarer sa résiliation ; les dispositions légales relatives à la dispense de fixation d'un délai ne sont pas affectées.
  • Conservation du titre

  • Jusqu'au paiement intégral de toutes les créances présentes et futures de Beefer découlant du contrat d'achat et de toute relation commerciale en cours (créances garanties), Beefer conserve la propriété des marchandises vendues.
  • Les marchandises faisant l'objet d'une réserve de propriété ne doivent être ni mises en gage ni cédées à titre de garantie à des tiers avant le paiement intégral des créances garanties. L'acheteur est tenu d'informer Beefer par écrit et dans les plus brefs délais en cas de demande d'ouverture d'une procédure d'insolvabilité ou en cas d'accès de tiers (par exemple, gage) aux marchandises appartenant à Beefer.
  • Si l'acheteur agit d'une manière contraire aux obligations contractuelles, y compris, mais sans s'y limiter, en cas de non-paiement du prix d'achat dû, Beefer est en droit, conformément aux dispositions légales, de résilier le contrat et/ou de demander la restitution des marchandises au titre de la réserve de propriété. La demande de restitution n'inclut pas automatiquement la déclaration de retrait. Beefer a plutôt le droit de demander simplement la restitution des marchandises et de se réserver le droit de résiliation. Si l'acheteur ne paie pas le prix d'achat dû, Beefer ne peut faire valoir ces droits que si Beefer a fixé sans succès un délai raisonnable à l'acheteur ou si la fixation d'un tel délai est dispensée conformément aux dispositions légales.
  • Jusqu'à ce qu'une révocation soit effectuée conformément à la lettre c) ci-dessous, l'Acheteur est autorisé à revendre et/ou transformer les Marchandises sous réserve de propriété dans le cadre de la bonne marche des affaires. Dans ce cas, les dispositions ci-dessous s'appliquent à titre complémentaire.
  • La réserve de propriété couvre la valeur totale de tous les produits créés par le traitement, le mélange ou la combinaison des marchandises de Beefer, Beefer étant considéré comme le fabricant. Si, en cas de transformation, de mélange ou de combinaison avec des marchandises de tiers, le droit de propriété de ces tiers reste en vigueur, Beefer acquiert la copropriété au prorata des valeurs facturées des marchandises transformées, mélangées ou combinées. Par ailleurs, le produit créé est soumis aux mêmes règles que celles applicables aux marchandises livrées sous réserve de propriété.
  • Les créances à l'égard de tiers résultant de la revente des marchandises ou du produit sont d'ores et déjà cédées à titre de garantie par l'acheteur dans leur intégralité et/ou à hauteur de la part de copropriété de Beefer, le cas échéant, conformément au paragraphe ci-dessus. Beefer accepte la cession. Les obligations de l'Acheteur mentionnées au paragraphe 2 s'appliquent également en considération des créances cédées.
  • L'acheteur reste autorisé à recouvrer la créance en dehors de Beefer. Beefer est tenu de ne pas recouvrer la créance tant que l'acheteur remplit ses obligations de paiement vis-à-vis de Beefer, qu'il n'y a pas de défaut dans la capacité d'exécution de l'acheteur et que Beefer ne fait pas valoir la réserve de propriété en exerçant un droit conformément au paragraphe 3. 3. Si tel est le cas, Beefer peut toutefois exiger de l'acheteur qu'il lui communique les créances cédées et leurs débiteurs, qu'il fournisse toutes les informations nécessaires au recouvrement, qu'il remette les documents associés et qu'il informe les débiteurs (tiers) de la cession. En outre, Beefer est en droit, dans ce cas, de révoquer le pouvoir de l'Acheteur d'effectuer toute autre aliénation et transformation des Marchandises sous réserve de propriété.
  • Si la valeur réalisable des titres de garantie dépasse les créances de Beefer de plus de 10 %, Beefer libère les titres de garantie au choix de Beefer, à la demande de l'acheteur.
  • Réclamations pour les défauts de l'acheteur

  • Les droits de l'acheteur en cas de défauts matériels et juridiques (y compris une livraison incorrecte et courte, ainsi qu'une installation incorrecte ou des instructions d'installation inadéquates) sont régis par les réglementations légales, sauf stipulation contraire ci-dessous. Les dispositions légales spéciales en cas de livraison finale de la marchandise à un consommateur ne sont en aucun cas affectées (recours contre les fournisseurs conformément aux articles 478 et 479 du BGB).
  • La base de la responsabilité pour les défauts de Beefer est, en particulier, l'accord conclu sur la qualité des marchandises. Un accord sur la qualité des marchandises est considéré comme les descriptions de produits désignées comme telles (y compris celles du fabricant) qui ont été fournies à l'acheteur avant que celui-ci ne passe sa commande ou qui ont été impliquées dans l'accord de la même manière que les présentes CGV.
  • Dans la mesure où aucune qualité n'a été convenue, l'existence ou non d'un défaut est évaluée conformément aux dispositions légales (article 434, paragraphe 1, alinéas 2 et 3 du BGB). Cependant, Beefer n'assume aucune responsabilité pour les déclarations publiques du fabricant ou de tout autre tiers (par exemple, les déclarations publicitaires).
  • Les réclamations pour défauts de l'Acheteur impliquent que l'Acheteur a rempli les obligations légales d'inspection et de notification des défauts qui lui incombent (articles 377, 381 du HGB [Code de commerce allemand]). Si un défaut apparaît au cours de l'inspection ou à un moment ultérieur, Beefer doit en être informé par écrit dans les plus brefs délais. L'avis est considéré comme ayant été donné sans retard excessif s'il est donné dans un délai de deux semaines, l'envoi de l'avis en temps voulu étant suffisant pour respecter le délai. Indépendamment de cette obligation d'inspection et de notification des défauts, l'Acheteur doit notifier les défauts évidents (y compris toute livraison incorrecte et courte) dans un délai de deux semaines à compter de la livraison, l'envoi de la notification dans les délais étant suffisant pour respecter le délai dans ce cas également. Si l'acheteur ne procède pas à un contrôle et/ou à une notification de défauts appropriés, la responsabilité de Beefer pour le défaut non notifié est exclue.
  • Si l'article livré est défectueux, Beefer peut d'abord choisir d'y remédier en remédiant au défaut (amélioration ultérieure) ou en livrant un article exempt de défauts (livraison de remplacement). Le droit de Beefer de refuser la réparation dans le cadre des conditions légales reste inchangé.
  • L'Acheteur doit donner à Beefer le temps et l'opportunité nécessaires aux fins de la réparation et doit, en particulier, remettre les biens contestés à des fins d'inspection. En cas de livraison de remplacement, l'Acheteur doit retourner l'article défectueux à Beefer conformément aux dispositions légales. La réparation ne comprend ni le démontage de l'article défectueux ni son remontage si Beefer n'a pas été obligé de le faire en premier lieu.
  • Les dépenses nécessaires aux fins de l'inspection et de la réparation, y compris, mais sans s'y limiter, les frais de transport, d'infrastructure et de main-d'œuvre et les frais de matériel (non compris : les frais de démontage et de montage), sont à la charge de Beefer, à condition qu'un défaut existe réellement. Dans le cas contraire, Beefer peut demander à l'acheteur de rembourser à Beefer les frais encourus suite à la demande injustifiée de correction des défauts (y compris, mais sans s'y limiter, tous les frais d'inspection et de transport), sauf si l'absence de défaut n'était pas reconnaissable pour l'acheteur.
  • Les droits de l'acheteur à des dommages et intérêts et/ou au remboursement de dépenses inutiles, y compris en cas de défauts, n'existent que conformément à l'article 8 et sont exclus dans tous les autres cas.
  • Autre passif

  • Sauf disposition contraire des présentes CGS, y compris les dispositions ci-dessous, la responsabilité de Beefer est engagée en cas de violation des obligations contractuelles et extracontractuelles conformément aux dispositions légales.
  • Beefer est responsable de la réparation des dommages, pour quelque motif juridique que ce soit, dans le cadre de la responsabilité pour faute intentionnelle et pour négligence grave. En cas de négligence légère, Beefer n'est responsable, sous réserve de toute norme de responsabilité plus clémente, que conformément aux dispositions légales (par exemple, pour la diligence dans ses propres affaires) :
    1. pour tout dommage résultant de l'atteinte à la vie, au corps ou à la santé ;
    2. pour tout dommage résultant de la violation non négligeable d'une obligation contractuelle essentielle (une obligation dont le respect est une condition préalable pour permettre la bonne exécution du contrat en premier lieu et au respect de laquelle le cocontractant se fie régulièrement et peut se fier régulièrement) ; dans ce cas, la responsabilité de Beefer est toutefois limitée à la réparation du dommage prévisible et typique.
  • Les limitations de responsabilité résultant du paragraphe 2 s'appliquent également en cas de manquement aux obligations par et/ou au profit de personnes physiques, dont la faute est imputable à Beefer conformément aux dispositions légales. Elles ne s'appliquent pas dans la mesure où Beefer a malencontreusement dissimulé un dommage ou a assumé une garantie pour la qualité de la marchandise, ni pour les droits de l'acheteur conformément à la loi allemande sur la responsabilité du fait des produits.
  • L'acheteur ne peut se retirer du contrat ou le résilier en raison d'un manquement à une obligation ne consistant pas en un défaut que si Beefer est responsable du manquement à l'obligation. Tout droit de résiliation libre de l'acheteur (en particulier conformément aux articles 651, 649 du BGB) est exclu. Pour tous les autres cas, les conditions et les conséquences juridiques s'appliquent.
  • Délai de prescription

  • Par dérogation à l'article 438 Para. 1 n° 3 du BGB, le délai de prescription général pour les droits résultant de défauts matériels et juridiques est d'un an à compter de la date de livraison. Si une acceptation a été convenue, le délai de prescription commence à courir à la date de l'acceptation.
  • Les délais de prescription précédents en vertu de la loi régissant la vente de marchandises s'appliquent également à toutes les demandes contractuelles et non contractuelles de dommages-intérêts de l'acheteur qui sont fondées sur un défaut des marchandises, à moins que l'application du délai de prescription légal standard (articles 195, 199 du BGB) n'entraîne un délai de prescription plus court dans le cas particulier. Toutefois, les demandes de dommages-intérêts de l'Acheteur conformément à l'article 8, paragraphe 2, phrase 1 et phrase 2(a), ainsi que conformément à la loi allemande sur la responsabilité du fait des produits, ne sont prescrites que conformément aux délais légaux de prescription.
  • Nom du concessionnaire

Beefer jouit de tous les droits de propriété, y compris les droits d'auteur, les droits de marque, les droits d'entreprise et autres marques et savoir-faire (ci-après dénommés "Droits de propriété"), dans la mesure où ils existent, sur les marchandises, les informations et les documents mis à disposition par Beefer, tels que les brochures, les catalogues, les dessins, les instructions de vente, le matériel publicitaire et photographique. L'Acheteur ne doit pas utiliser les Droits de propriété dans sa raison sociale ou son nom commercial sans le consentement écrit préalable de Beefer.

 

  • Choix de la loi et du lieu de juridiction

  • Les présentes CGV et la relation contractuelle entre Beefer et l'acheteur sont soumises au droit de la République fédérale d'Allemagne, à l'exclusion du droit international uniforme, en particulier de la Convention des Nations Unies sur les contrats de vente internationale de marchandises.
  • Si l'Acheteur est un commerçant au sens du Code de commerce allemand, une personne morale de droit public ou un fonds spécial de droit public, le lieu de juridiction exclusif, également international, pour tous les litiges résultant directement ou indirectement de la relation contractuelle est le siège de Beefer à Bad Honnef, en Allemagne. Il en va de même si l'acheteur est un entrepreneur au sens de l'article 14 du BGB. Toutefois, Beefer est également en droit, dans tous les cas, d'intenter une action en justice au lieu d'exécution de l'obligation de livraison conformément aux présentes CGV et/ou à toute disposition individuelle prépondérante ou au lieu de juridiction habituel de l'Acheteur. Il n'est pas dérogé à d'éventuelles dispositions légales impératives, notamment en matière de compétences exclusives.
Panier d'achat
Il n'y a aucun produit dans le panier !
Poursuivre les achats
0

Bulletin d'information des gaufres

Que diriez-vous de quelques nouvelles de temps en temps, de recettes et d'offres spéciales ? Abonnez-vous à notre bulletin d'information.

Vous pouvez vous désabonner à tout moment après avoir reçu le premier numéro. Heureux, de vous avoir à bord. Faites-vous plaisir !